cargo ships

Maintien des activités dans les ports canadiens

Canada Publication 27 mars 2020

Tous les ports canadiens sont actuellement en activité et des mesures d’accommodement en raison de la pandémie de COVID-19 y sont mises en place. Le Canada reconnaît le rôle vital du transport maritime dans l’acheminement des aliments, des médicaments et d’autres produits essentiels au bien-être de ses habitants. 

Transports Canada a publié plusieurs Bulletins de la sécurité des navires portant sur des changements de procédures à la lumière de la COVID-19 qui visent à permettre le transport des marchandises et à faciliter les changements d’équipages internationaux. 

Transports Canada considère les membres d’équipage des navires au long cours comme des voyageurs internationaux essentiels et les dispense des restrictions sur les voyages aériens pour les ressortissants étrangers qui entrent au pays. Ainsi, les changements d’équipage réguliers peuvent avoir lieu dans la mesure où les marins visés sont en possession des documents pertinents et, si requis, d’un visa. Transports Canada accorde aux membres d’équipage des permissions à terre normales, sauf si un membre d’équipe montre des signes d’infection au virus de la COVID-19, et demande aux ports et aux terminaux de ne pas interdire ces permissions. 

Afin de promouvoir la sécurité, les navires étrangers sont tenus d’émettre un rapport sur la santé des membres de leur équipage à Transports Canada 96 heures avant leur arrivée au Canada et ils ont une obligation permanente de signaler tout changement de l’état de santé d’un membre d’équipage. Les autorités sanitaires travailleront alors avec les responsables du navire pour évaluer l’état de santé du marin en question et déterminer s’il est infecté à la COVID-19.

Transports Canada a également prolongé tous les certificats du personnel maritime canadien qui viendront à échéance d’ici le mois de septembre pour une période six mois à compter de leur date d’expiration. Chaque marin ne doit pas faire de demande à cet effet puisque la prolongation sera accordée automatiquement.

Sur la côte ouest, l’Administration de pilotage du Pacifique (APP) a émis une directive sectorielle concernant les étapes qu’un navire doit suivre pour garantir la sécurité d’un pilote qui monte à bord. L’APP et BC Coast Pilots sont résolus à maintenir la chaîne d’approvisionnement malgré les difficultés accrues pour se rendre à la rencontre de navires au nord de la Colombie-Britannique. 

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) impose une mesure distincte pour le personnel qui doit monter à bord de navires à l’ancre afin qu’une distance sociale de 2 mètres soit maintenue avec les inspecteurs. Ceux-ci effectuent les inspections requises de céréaliers et vérifient s’il y a présence de spongieuse aquatique lorsque le navire n’est pas certifié à son arrivée.

Les navires sont encore ravitaillés à Vancouver et pour le moment, on n’exige pas que l’équipe du navire de ravitaillement monte à bord du navire à ravitailler. 

Pour l’instant, tout se déroule sans heurt et les ports canadiens demeurent ouverts. Ils sont résolus à veiller à ce que les marchandises soient transportées et souhaitent assurer le bien-être des équipages internationaux ainsi que leurs déplacements. 


Publications récentes

Abonnez-vous et restez à jour avec les dernières nouvelles juridiques, informations et événements ..