Un camion roulant sur une autoroute

Chaînes d’approvisionnement

La perturbation des marchés du travail et de la chaîne d’approvisionnement fait en sorte que les entreprises examinent leurs dispositions contractuelles et ententes de crédit et cherchent à mettre en œuvre diverses stratégies de gestion des risques pour atténuer les effets de la pandémie de COVID-19.

Les effets de l’interruption de la capacité de fabrication et de la perturbation des liaisons commerciales se feront sentir en amont, dans le secteur de l’agriculture et les industries extractives, et en aval, dans le secteur de la construction et le secteur du commerce de gros et de détail. Pour le secteur de la construction, les retards de livraison des matériaux et la pénurie de main-d’œuvre exigeront une gestion prudente des sous-traitants et des clients.

Les secteurs dont les revenus sont liés à la demande mettent en œuvre des plans d’urgence au fur et à mesure que sont imposées des restrictions en matière de déplacement. Les secteurs du transport aérien et du transport maritime réagissent aux perturbations des vols et des voyages, aux retards et aux annulations découlant des interventions gouvernementales, comme les mises en quarantaine, le renforcement des contrôles ou les restrictions à l’entrée. Les projets d’infrastructure, en particulier ceux qui sont réalisés aux termes de partenariats public-privé (PPP), peuvent être touchés par la fermeture des infrastructures publiques ou les restrictions visant leur utilisation.

Le secteur de l’énergie fait face à un défi de taille pour maintenir l’approvisionnement, à la suite des baisses des prix sur le marché découlant de la baisse de la demande et des pénuries de main-d’œuvre.



Abonnez-vous et restez à jour avec les dernières nouvelles juridiques, informations et événements ..